Avertir le modérateur

07/10/2014

Nicolas Sarkozy dénonce un complot et un acharnement judiciaire ?

Sarko tourne "Kazak" à chaque occase pour échapper à quoi? Son virulent

cynisme, lors de l'affaire Schmitt,était évident:Il a donné l' ordre aux flics de

le zigouiller, alors que fort endormi, ce pauvre et vilain bougre ne pouvait plus

menacer quiconque. Et depuis lors, ses casseroles ne se comptent plus comme

l' affaire Clearstream, et de Karachi: Sa mise en cause par le Luxembourg, dans

les affaires Heine, Eurolux, créés par Balladur.et lui? Et son compte bancaire

qui s' évapore vers d' autres paradis fiscaux ?

06/10/2014

La Suède reconnaîtra l'Etat de Palestine sans passer par le Parlement ?

Un grand bravo pour le premier ministre de la Suède. Mais la réplique est

dégoutante: Selon le sinistre des affaires étrangères d' Israël (juge et parti),

cela «réduit les chances de parvenir à un accord en suscitant chez les

Palestiniens, (mais en réalité, dans son pays qui pratique l' appartheid),

l' attente irréaliste qu' ils peuvent  atteindre leur objectif de manière

unilatérale, et non pas à travers des négociations avec la Palestine».

Et quoi ? Négocier quand on a écrabouillé le pays voisin?

21:57 Publié dans Diplomatie, Europe, Guerres, Moyen orient | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | ysokras

Comptes de campagne de 2012: Nicolas Sarkozy visé par une enquête ?

La loi c'est la loi: Il faut appliquer l' article L52-15 du code électoral, qui est

parfaitement claire en la matière: Elle prescrit: «Dans tous les cas où un

dépassement du plafond des dépenses électorales a été constaté par une

décision définitive, la commission fixe une somme égale au montant du

dépassement que le candidat est tenu de verser au Trésor public.» je cite,

l'objection de l'avocat de Sarko qui estime que cette sanction, administrative,

ne revêt pas de caractère pénal,et que par donc la pénalité n'est pas

forcément«individualisable»: Mais l'avocat de Sarko n'est pas juge et n'a

donc pas à dire la loi: Il est certes le conseil de l' UMP, mais il représente

aussi les intérêts de M. Sarkozy, puisqu'il l' a défendu devant la Commission

des comptes de campagne, tout en étant le trésorier de l'association de

financement du Club des amis de Nicolas Sarkozy. De quoi nourrir des soupçons

de «conflit d'intérêts». Dans sa note de six pages, l'avocat de Sarko se montre

très affirmatif: «Il ne semble a priori pas nécessaire que ces sommes que

l' UMP envisage de régler transitent par le compte de M. Nicolas Sarkozy (...).

Il est préférable que ces sommes soient payées directement par l' UMP.»

Cet avocat est donc juge et parti, et l' un des complices objectif de cette

escroquerie en bande organisée. Cette mafia de kleptocrates doit être

poursuivie comme il se doit: Au pénal, et directement dans les poubelles de

l' Histoire.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu